Exposition "Double Jeu" Bernard Cadùne et Philippe Gauberti – CENTURY 21 KL Immo – Agence immobiliùre à CAZERES
Bienvenue chez CENTURY 21 KL Immo, Agence immobiliĂšre CAZERES 31220

Exposition "Double Jeu" Bernard CadĂšne et Philippe Gauberti

Publiée le 12/06/2020

Le Grand PresbytĂšre - Centre d'Art Contemporain

gratuit

Le Grand PresbytĂšre, Centre d’Art contemporain et des MĂ©tiers

d’Art de Martres-Tolosane, avec ses hauts murs ouvrant sur un

jardin, entretient en 2020 un dialogue entre deux hommes, deux

artistes.

Tout se fond ici en une seule rĂ©alisation jouant d’un effet de miroir sur une

intense palette colorée. Présenter un impressionnant jeu de volumes,

de lumiùres, de couleurs et de reflets, c’est le nouveau parcours

que nous propose le Grand PresbytĂšre au travers de Bernard

CadĂšne, le peintre et de Philippe Gauberti, le sculpteur. Le spectacle

commence ici et se poursuit vers cette grande scĂšne qui, telle une alliance

épousant une dualité, engendre une unité.

Deux hommes. Deux artistes. Un double jeu, un double sens

menĂ© par un tandem complice qui s‘y adonne volontiers. Tout se

confond ici en un dialogue permanent de créativité et de sensibilité. On

aime la luminosité froide du métal de Gauberti pour son cÎté sensuel qui

permet de moduler les courbes avec sobriété et pureté. CadÚne se plie à

toutes ses envies. Empreint d’une dĂ©pendance aux teintes et aux nuances

lumineuses, il rĂ©flĂ©chit... tel le peintre qui a besoin d’un miroir pour se tirer

le portrait !

Loin d’ĂȘtre les acteurs d’une exposition qui « se la joue », ils

composent ensemble une oeuvre hybride monumentale, ni peinture,

ni sculpture mais les deux Ă  la fois. Un tableau de Bernard CadĂšne

d’un abstrait relatif est remis en scùne par Philippe Gauberti sous

la forme d’un haut-relief du nom d’« Envol-Émoi ». Cet hymne

Ă  la libertĂ© sculptural s’abandonne Ă  l’irrĂ©vĂ©rence de la palette

chromatique du peintre dans un terrain de « Je » sans cadre oĂč

soixante carrĂ©s Ă©gaux s’envolent vers une lumiĂšre nouvelle. Les

couleurs de la vie flirtent avec l’inox poli miroir de Gauberti dans une

insouciance légÚre et le paysage imaginaire de CadÚne semble flotter dans

une liberté dénuée de toute gravité.

Se fondre ou se confondre ?

Du 19 juin au 27 dĂ©cembre 2020, vous ĂȘtes cordialement invitĂ©s Ă  vous

immerger dans cette partition harmonieuse qui donne le ton au métal

lumineux teinté de modulations chromatiques subtiles.

Notre actualité